kamishibaï-enfants-stage-Bruxelles

Lire avec le kamishibaï

Un atelier théâtre avec les enfants

Atelier théâtre kamishibaï (écriture et lecture à voix haute) en 2014 à La goutte d’huile asbl

« Ce qui est bien avec le kamishibaï, c’est qu’il y a quelqu’un qui raconte ! »

À partir de la fabrique d’images et des trois pots d’histoires réalisés lors des trois séances précédentes avec Sabine De Greef.

Le kamishibaï est un support d’histoire, complémentaire du livre et des écrans. À ce titre, il est un vecteur de culture idéal, d’une grande souplesse d’utilisation, très économique, qui peut s’enrichir de l’apport de toutes les cultures qui l’adoptent.

Cet outil d’expression et de communication fait appel à la coopération, mettant aussi bien en valeur la création manuelle pour la conception et la réalisation des images, que l’expression plastique et écrite pour celles des pages. L’expression verbale et gestuelle sera nécessaire pour la représentation en public (pour la classe).

Dans la pratique d’un atelier avec le kamishibaï, la participation active des enfants est vivement encouragée et l’expression orale stimulée, dans une ambiance créative et ludique.

Cette participation sera encouragée dans le respect des rythmes d’apprentissage de chacun(e). L’illustration et les textes qui ont été imaginés apparaissent naturellement comme un support à l’expression des apprenants. Il s’agit de leur histoire et cela permet certainement une implication forte dans l’activité. 

Notre méthodologie utilise un des principes majeurs dans l’apprentissage d’une langue : la répétition. Nous répéterons un grand nombre de fois la même histoire, avec d’autres phrases, sous différentes formes : conter avec la voix, lire l’album à haute voix, écouter un CD, raconter avec des illustrations. Chaque technique apporte un éclairage supplémentaire au récit entendu. (Par ex., les histoires « Un, deux, Pois » et « Poulette douillette », existent au format album et au format kamishibaï, aux éditions Grandir.)

L’histoire créée par le groupe se présentera sous la forme d’un jeu (une devinette.) Le conteur présente une image et demande au public de bien observer pour voir ce qui y est caché. Quand il fait glisser la planche latéralement, les enfants trouvent la réponse.

Parfois, c’est en découvrant progressivement l’image suivante que de nouveaux indices apparaissent, confirmant le spectateur dans son intuition.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.